La reconstruction après le séisme en Equateur

La solidarité avec les victimes du tremblement de terre avec l’aide d’urgence est une première étape très importante. Cependant, il est également important de penser à ce qui vient ensuite: la reconstruction.

Au-delà de la reconstruction de logements, pour lesquels il faudra sûrement penser à des matériaux de reconstruction plus adaptés, par exemple le bambou, il est important de reprendre la reprise économique.

Dans l’agriculture, les produits ne sont pas détruits par le tremblement de terre. Mais la commercialisation, qui  a toujours été compliquée et défavorable au producteur, sera désormais encore plus défavorable, pour au moins deux raisons: d’abord, les producteurs touchés par la destruction de leurs maisons se précipiteront pour vendre leur production, et seront donc à la merci de l’intermédiaire qui veut imposer des prix bas; la seconde est que les voies de transport ont été touchées, et donc la circulation des marchandises est restreinte, au moins pour l’instant.

Compte tenu de cette situation, il est important de voir quelles sont les possibilités que nous avons d’ ouvrir des espaces de Commerce Equitable à Quito et autres grandes villes non touchées des produits d’Esmeraldas et de Manabi.

Chez MEGA ORGANIK, en tant que produits de la zone affectée, nous avons les arachides d’AMUCOMT (Manabi) et l’huile de noix de coco dont la matière première vient d’Esmeraldas. Nous avons encore peu d’informations sur la situation de ces fournisseurs, mais nous allons entrer en consultation avec d’autres initiatives du commerce équitable sur Quito pour voir qui sont  les autres fournisseurs de la zone affectée et si nous ne pouvons pas créer un mécanisme durable d’approvisionnement  partagé de ces produits.

Il s’agit de construire un  mécanisme de commerce équitable à long terme  pour les zones touchées et la côte en général.

Autor: Michel Laforge

Co-fundador del MEGA ORGANIK

Deja un comentario